327 avis : 5/5 ⭐️ ⭐️ ⭐️ ⭐️ ⭐️

Les 7 erreurs les plus courantes en nutrition

Quelles sont les 7 erreurs à éviter pour améliorer votre alimentation ? Pour débutants et confirmés.

Les 7 erreurs les plus courantes en nutrition

Publié le
22/9/2022
Contributors
Full name
Job title, Company name
Full name
Job title, Company name
Full name
Job title, Company name

Les 7 erreurs les plus courantes en nutrition

Publié le
22/9/2022
Commencez votre changement
Je passe à l'action

Les 7 erreurs à éviter pour améliorer votre alimentation

Beaucoup de gens font des erreurs nutritionnelles, qu'ils soient débutants ou confirmés.

Il en existe bien d'autres, mais nous allons passer en revue ci-dessous les sept erreurs les plus courantes.

Il est essentiel de les éviter afin d'atteindre vos objectifs plus rapidement !

1 - Ne pas tenir compte des calories

Le premier conseil que nous pouvons vous donner est d'éviter de manger au feeling. Évitez de manger ce que vous avez sous la main sans vraiment y réfléchir. 

Si vous ne suivez pas vos calories et vos macros (besoins en protéines, lipides et sucres), vous aurez du mal à progresser, ce qui n’est donc pas la meilleure solution.

Il est important que vous déterminiez votre métabolisme basal. Celui-ci correspond au total calorique que votre corps dépense lorsqu’il fonctionne sans activité sportive. Car il faut savoir que même si vous êtes en jour de repos ou que vous passez votre après midi à regarder un film, votre corps brûle tout de même des calories pour faire fonctionner votre corps. Evidemment, le total des calories brûlées sera plus faible que si vous pratiquez du sport. 

L’organisme a donc besoin d’un minimum de calories pour assurer le bon fonctionnement général du corps (faire fonctionner votre cerveau, vos organes…).  Le métabolisme de base n’est pas le même pour tout le monde, de nombreux critères entrent en jeu comme la taille, la santé, le sexe, le poids, l’activité physique…et c’est pourquoi le besoin en terme de calories consommées ne sera pas le même suivant les personnes.  

Nous vous conseillons donc de déterminer votre métabolisme de base pour ensuite ajuster vos repas en fonction de vos besoins et objectifs. N’hésitez pas à vous acheter une balance pour plus de précision. 

2 - Ne pas connaître son métabolisme de base

Si vous n’avez pas conscience de votre métabolisme, cela signifie que vous ne serez pas en mesure de déterminer le nombre de calories dont vous avez besoin !

L'objectif est d'avoir une diète qui vous est propre.

Faites donc des essais pendant quelques semaines (généralement 3 ou 4) en utilisant des calculateurs en ligne qui vous donneront une estimation à 10 ou 15 % près de la valeur réelle.

Vous n'aurez plus qu'à affiner votre régime alimentaire petit à petit.

3 - Trop se restreindre

Il n'est pas nécessaire d'être frustré !

Il est possible et nécessaire de prendre du plaisir de temps en temps afin de pouvoir maintenir ses objectifs à long terme. De plus, si vous avez de trop grosses restrictions alimentaires, vous prenez le risque de développer des carences. “Le mieux est l’ennemi du bien”. 

Il est également important de ne pas trop se restreindre sur les sorties entre amis. En effet les relations sociales sont importantes pour se sentir bien et il n’est pas question que vous vous priviez à chaque fois. 

 4 - Ne pas tester son alimentation 

Il est important d'essayer de nouveaux aliments et peut-être d'en éliminer d'autres.

Car nous ne sommes pas tous et toutes pareils, certaines personnes ne pourront pas tolérer les aliments riches en fibres, en gluten ou en lactose.

Si vous avez des problèmes de santé, de digestion ou d'épuisement chronique, il ne faut pas hésiter à éliminer un groupe d'aliments, surtout s'il n'est pas essentiel à votre croissance et à votre santé.

5 - Miser uniquement sur les compléments alimentaire 

Ils sont là pour compléter votre alimentation, comme leur nom l'indique.

Ayez une alimentation équilibrée et ne prenez des compléments alimentaires que si vous en avez besoin. Elles sont coûteuses et non essentielles dans 80% des cas. D'abord et avant tout, la nutrition, puis les compléments !

6 - Ne jamais cuisiner

 « La santé commence dans l’assiette ».

Arrêtez de manger des plats préparés industriellement si vous voulez améliorer vos performances et votre santé sur le long terme.

Car en vérité, il suffit de lire la liste des ingrédients présents dans les plats déjà tout prêts pour voir que la majorité d’entre eux sont composés d’éléments chimiques et remplis de sucres inutiles. De plus, la qualité des ingrédients utilisés est souvent mauvaise et leur traçabilité est approximative.

En cuisinant vous même, vous allez pouvoir choisir les bons ingrédients avec lesquels vous souhaitez nourrir votre corps. Prendre le temps de cuisiner pour soi, c’est choisir consciemment ce que l’on met dans son ventre et prendre soin de sa santé. 

Si cela est nécessaire, planifiez à l'avance vos repas. 

7 - Mal gérer les glucides

Si vous vous entraînez régulièrement, il faut savoir que votre corps aura besoin d'énergie et qui dit énergie dit apport de glucides. Car en effet, ce sont les glucides, entre autres, qui apportent le carburant nécessaire pour vos cellules et vos muscles. 

Cependant, attention ! Car oui, toutes les sources de glucides ne sont pas idéales lors d’objectifs sportifs. En effet, on fait souvent la confusion entre « sucres rapides » qui fournissent un pic d’énergie à l’organisme et les « sucres lents » qui ont une libération du glucose plus longue dans le temps. 

Retenez que ; Plus l’aliment que vous mangez augmente votre taux de glycémie et d’insuline dans le sang, plus son indice glycémique est élevé. C’est pourquoi, il est essentiel que vous ayez une certaine cohérence dans votre consommation de glucides. En fonction de leur indice glycémique et de vos besoins, choisissez bien le type de glucide que vous allez manger. 

Pour vous donner un exemple, si vous avez une compétition de prévue, alors il sera intéressant pendant les jours précédents celle-ci de consommer des aliments à faible IG. Vous pouvez manger des pommes, des pamplemousses, des petits pois, des lentilles, des haricots verts…Cela vous permettra de combler progressivement vos réserves en glycogène, ce qui constituera un véritable stock d’énergie.

Lorsque vous arriverez au dernier repas avant votre compétition, privilégiez les aliments à IG moyen. Vous pouvez manger des carottes cuites, des pruneau, du blé, des bananes, ou encore du pain complet…Le but est d’éviter l’hyperinsulinémie, ce qui  pourrait pendant l’effort vous conduire à une hypoglycémie réactionnelle. A noter qu’il est important de consommer des aliments digestes avant une compétition importante.

Et pour finir, pendant l'effort, privilégiez les aliments avec un indice glycémique élevé. Vous pouvez prendre du miel, ou du sucre brun/roux. Car pendant l’effort, le glucose va être immédiatement utilisé et il n’y aura pas de sécrétion d’insuline. 

Ne négligez pas la phase de récupération post compétition car votre organisme va avoir besoin de reconstituer ses stocks de glycogène. Tous les aliments avec un indice glycémique élevé seront à consommer, cela dans le but de provoquer un pic d’insuline qui permettra de stocker du glucose sous la forme de glycogène. 

Conclusion 

Pour conclure, il est possible que vous fassiez ces quelques erreurs en ce moment, ce qui pourrait expliquer pourquoi vous n’avez pas l’impression de progresser.

Alors essayez de corriger cela pour vous sentir plus en forme et réussir plus facilement à progresser. Vous êtes sur la bonne voie, ne lâchez pas ! Si jamais vous voulez vous faire aider dans ce sens, vous pouvez me contacter


À vous de jouer !

À VOIR ÉGALEMENT

Article

Les 7 erreurs les plus courantes en nutrition

Les 7 erreurs à éviter pour améliorer votre alimentation

Beaucoup de gens font des erreurs nutritionnelles, qu'ils soient débutants ou confirmés.

Il en existe bien d'autres, mais nous allons passer en revue ci-dessous les sept erreurs les plus courantes.

Il est essentiel de les éviter afin d'atteindre vos objectifs plus rapidement !

1 - Ne pas tenir compte des calories

Le premier conseil que nous pouvons vous donner est d'éviter de manger au feeling. Évitez de manger ce que vous avez sous la main sans vraiment y réfléchir. 

Si vous ne suivez pas vos calories et vos macros (besoins en protéines, lipides et sucres), vous aurez du mal à progresser, ce qui n’est donc pas la meilleure solution.

Il est important que vous déterminiez votre métabolisme basal. Celui-ci correspond au total calorique que votre corps dépense lorsqu’il fonctionne sans activité sportive. Car il faut savoir que même si vous êtes en jour de repos ou que vous passez votre après midi à regarder un film, votre corps brûle tout de même des calories pour faire fonctionner votre corps. Evidemment, le total des calories brûlées sera plus faible que si vous pratiquez du sport. 

L’organisme a donc besoin d’un minimum de calories pour assurer le bon fonctionnement général du corps (faire fonctionner votre cerveau, vos organes…).  Le métabolisme de base n’est pas le même pour tout le monde, de nombreux critères entrent en jeu comme la taille, la santé, le sexe, le poids, l’activité physique…et c’est pourquoi le besoin en terme de calories consommées ne sera pas le même suivant les personnes.  

Nous vous conseillons donc de déterminer votre métabolisme de base pour ensuite ajuster vos repas en fonction de vos besoins et objectifs. N’hésitez pas à vous acheter une balance pour plus de précision. 

2 - Ne pas connaître son métabolisme de base

Si vous n’avez pas conscience de votre métabolisme, cela signifie que vous ne serez pas en mesure de déterminer le nombre de calories dont vous avez besoin !

L'objectif est d'avoir une diète qui vous est propre.

Faites donc des essais pendant quelques semaines (généralement 3 ou 4) en utilisant des calculateurs en ligne qui vous donneront une estimation à 10 ou 15 % près de la valeur réelle.

Vous n'aurez plus qu'à affiner votre régime alimentaire petit à petit.

3 - Trop se restreindre

Il n'est pas nécessaire d'être frustré !

Il est possible et nécessaire de prendre du plaisir de temps en temps afin de pouvoir maintenir ses objectifs à long terme. De plus, si vous avez de trop grosses restrictions alimentaires, vous prenez le risque de développer des carences. “Le mieux est l’ennemi du bien”. 

Il est également important de ne pas trop se restreindre sur les sorties entre amis. En effet les relations sociales sont importantes pour se sentir bien et il n’est pas question que vous vous priviez à chaque fois. 

 4 - Ne pas tester son alimentation 

Il est important d'essayer de nouveaux aliments et peut-être d'en éliminer d'autres.

Car nous ne sommes pas tous et toutes pareils, certaines personnes ne pourront pas tolérer les aliments riches en fibres, en gluten ou en lactose.

Si vous avez des problèmes de santé, de digestion ou d'épuisement chronique, il ne faut pas hésiter à éliminer un groupe d'aliments, surtout s'il n'est pas essentiel à votre croissance et à votre santé.

5 - Miser uniquement sur les compléments alimentaire 

Ils sont là pour compléter votre alimentation, comme leur nom l'indique.

Ayez une alimentation équilibrée et ne prenez des compléments alimentaires que si vous en avez besoin. Elles sont coûteuses et non essentielles dans 80% des cas. D'abord et avant tout, la nutrition, puis les compléments !

6 - Ne jamais cuisiner

 « La santé commence dans l’assiette ».

Arrêtez de manger des plats préparés industriellement si vous voulez améliorer vos performances et votre santé sur le long terme.

Car en vérité, il suffit de lire la liste des ingrédients présents dans les plats déjà tout prêts pour voir que la majorité d’entre eux sont composés d’éléments chimiques et remplis de sucres inutiles. De plus, la qualité des ingrédients utilisés est souvent mauvaise et leur traçabilité est approximative.

En cuisinant vous même, vous allez pouvoir choisir les bons ingrédients avec lesquels vous souhaitez nourrir votre corps. Prendre le temps de cuisiner pour soi, c’est choisir consciemment ce que l’on met dans son ventre et prendre soin de sa santé. 

Si cela est nécessaire, planifiez à l'avance vos repas. 

7 - Mal gérer les glucides

Si vous vous entraînez régulièrement, il faut savoir que votre corps aura besoin d'énergie et qui dit énergie dit apport de glucides. Car en effet, ce sont les glucides, entre autres, qui apportent le carburant nécessaire pour vos cellules et vos muscles. 

Cependant, attention ! Car oui, toutes les sources de glucides ne sont pas idéales lors d’objectifs sportifs. En effet, on fait souvent la confusion entre « sucres rapides » qui fournissent un pic d’énergie à l’organisme et les « sucres lents » qui ont une libération du glucose plus longue dans le temps. 

Retenez que ; Plus l’aliment que vous mangez augmente votre taux de glycémie et d’insuline dans le sang, plus son indice glycémique est élevé. C’est pourquoi, il est essentiel que vous ayez une certaine cohérence dans votre consommation de glucides. En fonction de leur indice glycémique et de vos besoins, choisissez bien le type de glucide que vous allez manger. 

Pour vous donner un exemple, si vous avez une compétition de prévue, alors il sera intéressant pendant les jours précédents celle-ci de consommer des aliments à faible IG. Vous pouvez manger des pommes, des pamplemousses, des petits pois, des lentilles, des haricots verts…Cela vous permettra de combler progressivement vos réserves en glycogène, ce qui constituera un véritable stock d’énergie.

Lorsque vous arriverez au dernier repas avant votre compétition, privilégiez les aliments à IG moyen. Vous pouvez manger des carottes cuites, des pruneau, du blé, des bananes, ou encore du pain complet…Le but est d’éviter l’hyperinsulinémie, ce qui  pourrait pendant l’effort vous conduire à une hypoglycémie réactionnelle. A noter qu’il est important de consommer des aliments digestes avant une compétition importante.

Et pour finir, pendant l'effort, privilégiez les aliments avec un indice glycémique élevé. Vous pouvez prendre du miel, ou du sucre brun/roux. Car pendant l’effort, le glucose va être immédiatement utilisé et il n’y aura pas de sécrétion d’insuline. 

Ne négligez pas la phase de récupération post compétition car votre organisme va avoir besoin de reconstituer ses stocks de glycogène. Tous les aliments avec un indice glycémique élevé seront à consommer, cela dans le but de provoquer un pic d’insuline qui permettra de stocker du glucose sous la forme de glycogène. 

Conclusion 

Pour conclure, il est possible que vous fassiez ces quelques erreurs en ce moment, ce qui pourrait expliquer pourquoi vous n’avez pas l’impression de progresser.

Alors essayez de corriger cela pour vous sentir plus en forme et réussir plus facilement à progresser. Vous êtes sur la bonne voie, ne lâchez pas ! Si jamais vous voulez vous faire aider dans ce sens, vous pouvez me contacter


À vous de jouer !

que recherchez-vous ?

Veuillez sélectionner une seule option s'il vous plaît.

1 / 4
quel est votre objectif ?

Veuillez sélectionner une au moins une option s'il vous plaît.

1 / 4
EXPLIQUE MOI TA SITUATION ET TES BESOINS
1 / 4
tes informations
précédent
🚀
Merci! J'ai bien reçu votre demande, je vous répondrai sous peu !
Oops! Quelque chose s'est mal passé lors de la soumission du formulaire. Réessayer plus tard.